Camp de Miellin (Haute-Saône, près de Belfort)

Amicale des anciens réfugiés républicains espagnols au centre d'accueil de Miellin. Réunir, retrouver les anciens républicains espagnols du Camp de Miellin Village du Nord-Est de la Franche-Comté, situé en Haute-Saône

mardi 24 septembre 2013

22 septembre 2013 - Discours de Carmen Gordillo-Ruiz à Miellin

Mesdames et Messieurs, voici le message de notre présidente : Auréia Moya Freire ne peut être présente parmi nous en cette journée anniversaire, elle le regrette vivement et remercie les organisateurs de cette journée, les amis, sympathisants et adhérents de l'amicale ainsi que Monsieur Le Maire et toutes les personnes présentes.


Nous voici réunis pour le deuxième anniversaire de la commémoration de la stèle en mémoire des femmes, enfants, vieillards et invalides internés en ce lieu.

Nous avons eu la tristesse de perdre 3 amies cette année : la centenaire de Miellin, Madame Laure Colle, Maman de Maryelle, Guy, Jeanine et grand-mère de Francis, la maman de Sylvie notre secrétaire et Carmen Arruga Pellejero,  maman de notre trésorier, partie avec l'écharpe et la médaille de la république espagnole autour du cou, reçue à "mielline" comme elle prononçait à l'espagnole.

Je voudrais dire merci, merci à nos Miellinnois, Monette, Guy et Jeanine pour leur accueil, leur gentillesse et leur disponibilité à l'égard des familles des réfugiés espagnols qui viennent en pèlerinage à Miellin.

Les familes Ferran, Serron, absents à l'inauguration de la stèle du souvenir, en 2011,  qui sont venues se recueillir sur la stèle en y déposant des fleurs, ainsi que la petite Maria (aujourd'hui âgée de 80 ans accompagnée d'Helios son fils.
La Petite Maria, avait lancé un appel pour retrouver sa famille d'accueil. Arrivée à Miellin le 18 juin dernier" son appel a été entendu". Elle a retrouvé Lionel Henry et Francine son épouse descendants des Guérand-Henry sa famille d'accueil de Plancher-Les-Mines pendant quelques mois, de février à août 1939, avant d'être internée au camp de Miellin jusqu'à fin 1941.

La famille Ferran. Antonio venu se recueillir sur la stèle, faute de tombe, pour sa sœur Carmen, décédée, à Lure à l’hôpital des espagnols, de malnutrition et de maladie. Les recherches de l'amicale auprès de l’évêché ont  permis de découvrir que Carmen a eu des obsèques religieuses à Lure. C'est un grand réconfort pour toute la famille Ferran.

La famille Serron. Pascual cueillant des fougères et diverses autres plantes sur le lieu de son internement pour les faire pousser dans son jardin de Normandie.

La petite Maria de 6 ans qui 74 ans après se souvenait parfaitement de la topographie du camp et de son entrée en pente douce depuis le virage.

En 2013, les recherches de l'amicale ont permis de retrouver deux familles : les Canto et les Espasa. L'Amicale est heureuse de partager avec vous les quelques lignes d'un des descendants retrouvé : les voici :
Je suis le fils d'Henri que vous avez retrouvé. C'est une période d'ombre pour moi, jamais mon père ne parle de cela. Cela a réveillé des souvenirs échangés avec son frère ce dimanche, je suis heureux de cela et j'espère que nous pourrons en reparler. Merci à vous.
La famille Oliva-Fabiani s'est fait connaitre via le blog de l'Amicale. Par notre intermédiaire, une nièce et sa tante ont pu se retrouver...

A ce jour, l'Amicale a retrouvé 25 familles d'anciens réfugiés  et quatre familles franc-comtoises d'accueil ont été identifiées.

L'amicale poursuit son devoir de mémoire envers les jeunes générations notamment les élèves du lycée Georges Colomb de Lure. Un projet est en cours avec le Lycée Edouard Belin de Vesoul qui désire s'associer au devoir de mémoire et souhaite réaliser un film sur les exilés républicains espagnols internés au camp de Miellin.
L'Amicale continue ses recherches en vue de retrouver d'anciens réfugiés ou des descendants.  
La stèle symbolise la reconnaissance de la souffrance des internés du camp et nous motive dans la poursuite de nos recherches.

Carmen Gordillo-Ruiz

Posté par sylvie2011 à 19:54 - Actualités - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Bonsoir,

    Je viens de lire le blog, avec beaucoup d'émotion.
    Les mots, le ton, la simplicité enveloppent ces lignes d'une grande chaleur, d'une grande fraternité.

    Ce compte rendu a d'autant plus de force que l'association vit. Elle est pleine d'énergie, elle permet à des refugiés et à leur famille de se rendre sur les lieux où ils vécurent le déracinement, l'isolement, la misère... Elle leur permet d'exister sur le plan Historique ainsi que sur le plan familial, de se réapproprier leur histoire. Elle suscite la curiosité, fait émerger de douloureux souvenirs enfouis (honteusement puisqu'il s'agit d'une page oubliée des manuels d'histoire!) C'est tellement hors norme !!!
    Elle permet à des familles de se retrouver, de partager des souvenirs communs, de s'unir quelques instant, comme en 1939... Oui, dans cette Europe du vingtième siècle, des humains animés d'un idéal ont fuit leur pays, l'Espagne, laissant tout derrière eux. Des gens comme vous et moi: Nos parents, grands parents, dont on a nié l'histoire, la véracité des propos (Je me souviens d'un instituteur en 1967 qui me disait que les camps de concentration n'avaient jamais existé en France!!!!).

    Enfin depuis deux ans, à deux pas des ruines du camp, une stèle témoigne et apporte enfin la possibilité de faire un deuil, de ressentir de l'apaisement, de se recueillir et faire connaître ce qui a été vécu ... Un morceau de terre de France qui fut leur réalité, leur quotidien d'abandon et de tourments, où il est enfin possible de venir et dire à ses proches : C'est là!!! Ce que je vous disais, je l'ai vécu ici, c'est vrai ce n'est pas le fruit d'un "rêve" collectif (le terme de cauchemar serait plus approprié).

    Pour avoir fait ce pèlerinage en Juin dernier je ressens d'autant plus ce besoin. Il a permis à Maman de tourner une très lourde page de sa vie... Il ne faut surtout pas oublier.
    L'accueil chaleureux que nous avons reçu , Carmen, Manuel et André, puis des Miellinois (Monette, Guy et Janine) m'a ouvert un nouvel horizon... Sur la carte de France, que ce soit météo ou infos, Je regarde souvent se qui se passe dans le secteur de MIELLIN.

    Maman, la petite Maria, n'a pas encore connaissance du blog de ce 22 Septembre, je le lui lirai demain.

    Amicalement

    Helios

    Posté par helios, mardi 24 septembre 2013 à 22:23

Poster un commentaire