Camp de Miellin (Haute-Saône, près de Belfort)

Amicale des anciens réfugiés républicains espagnols au centre d'accueil de Miellin. Réunir, retrouver les anciens républicains espagnols du Camp de Miellin Village du Nord-Est de la Franche-Comté, situé en Haute-Saône

mercredi 14 décembre 2011

Témoignages d'enfants de la guerre d'Espagne - Aurélia Moya-Freire et Raquel Thiercelin-Mejias

Enfance Violence Exil (EVE) publie le témoignage de deux anciennes réfugiées républicaines espagnoles.Celui de la présidente de l'Amicale Camp de Miellin : Aurélia Moya-Freirehttp://www.enfance-violence-exil.net/index.php/eve/swf/it/13/905                             Et celui de Raquel Thiercelin-Mejias : http://www.enfance-violence-exil.net/index.php/eve/swf/it/13/906                    ... [Lire la suite]
Posté par sylvie2011 à 22:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 3 décembre 2011

Amblans, village d'accueil

Le petit village d'Amblans fait partie de la trentaine de communes qui a accueilli des réfugiés espagnols après leur arrivée en février 1939 en Haute-Saône. C'est ainsi, que 15 réfugiés, un homme, 10 femmes et 4 enfants passent quelques mois dans le village avant leur internement dans le Camp de Miellin. Monsieur Eric Naissant, de la municipalité d'Amblans accompagne l'Amicale pour retrouver des informations. C'est ainsi qu'il a pu identifier la famille de Joseph Aubry (Maire d'Amblans en 1939) comme famille ayant recueilli Conchita... [Lire la suite]
Posté par sylvie2011 à 20:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 25 novembre 2011

Docu-choc sur le camp d'Argelès - Film de Felip Solé

La télévision catalane a diffusé le film-documentaire sur le Camp d'Argelès, de Felip Solé qui est sorti en France en mars 2010.La plage d’Argelès, battue par la tramontane, était un village de pêcheurs. Un lieu tranquille et sans histoire.En février 1939 l’histoire d'Argelès change brutalement. Toute la Catalogne espagnole est occupée par les troupes fascistes, 465.0000 réfugiés traversent la frontière, c’est la Retirada des républicains. Les autorités françaises font bâtir un camp sur la plage...Le film évoque l'existence du camp de... [Lire la suite]
dimanche 16 octobre 2011

Gray - Ville d'accueil des réfugiés espagnols

Complément d'informationsDe février à septembre 1939,  cent trente-cinq réfugiés espagnols occupèrent librement les cachots de la vielle prison du Palais de Justice, sise rue Maurice Signard. Certains se souviennent :Ramon « ainsi, à Gray, nous, les gosses, en dépit des séances de vaccination que nous redoutions et l'obligation de suivre les cours de l'école, correspondant aux classes de notre âge, malgré notre ignorance totale de la langue française, suivions notre enfance, au jour le jour…»Carmen se souvient de ces enfants... [Lire la suite]
dimanche 18 septembre 2011

Amparo Rodriguez, quelques mois dans une famille d'accueil

Arrivée en Haute-Saône en  février 1939, Amparo Rodriguez (âgée de 14 ans) séjourne à Luxeuil-les-Bains. Alors qu'elle est dans un couvent de religieuses, Monsieur Albert Schnabel, qui avait une fille du même âge, Albertine, la recueille dans sa famille. Des liens se tissent rapidement entre les jeunes enfants et sa famille d'accueil. Des démarches sont entreprises par la famille Schnabel pour adopter Amparo. L'accord d'adoption aurait été remis en main propre à Monsieur Schnabel, par Monsieur André Maroselli maire de... [Lire la suite]
Posté par sylvie2011 à 16:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 20 août 2011

Lucio Valiente un des hommes clés du Camp de Miellin et le "zapatero" de Gray

Mireille Valiente, qui nous accompagne dans nos recherches, parle de son beau-père. Le père de mon mari, Lucio Valiente était au camp de Miellin et non dans un camp avec des hommes, car étant handicapé (poliomyélite) il ne pouvait travailler. Il avait juste 40 ans lorsqu'il est arrivé à Miellin. Il arrivait de son village espagnol Tosos (Région Aragon), il y exerçait la profession de menuisier la journée, et le soir il tenait un bar, seul commerce du Village. Son épouse Rosario et ses 3 garçons étaient dans un autre camp dans la... [Lire la suite]
Posté par sylvie2011 à 09:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 2 mai 2011

Réfugiés espagnols à Gray - Photos

En partant de la gauche : 2ème rang : Ramon (4ème), Manel (6ème)                 En partant du bas et de droite. 3ème rang à gauche : Ramon (5ème) Manel (6ème)                  Premier rang : A droite Manel et sa mère. A gauche : la mère de Ramon. La petite fille en blanc est Nuri, la soeur de Manel              
Posté par sylvie2011 à 21:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 18 avril 2011

Plancher-Bas, village d'accueil de plusieurs familles réfugiées espagnoles en 1939

La Commune de Plancher-Bas (Canton de Champagney) a été, en 1939, le village d'accueil de 16 réfugiés (5 femmes et 11 enfants). Plusieurs Plancherots ont accueilli, dans leur maison familiale, les enfants espagnols. Ceux-ci se souviennent….Cinta Sanchez et Maria Rosendo nous expliquent : "le 3 février 1939  un train complet de réfugiés espagnols, composé uniquement de femmes, enfants et quelques hommes invalides, nous amena depuis la frontière française jusqu’à Lure. De là, avec notre maman, nos tantes et petits cousins on nous... [Lire la suite]
Posté par sylvie2011 à 17:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 8 avril 2011

Témoignage d'une Miellinoise, Laure Colle

Nous publions le témoignage de Laure Colle, une habitante de Miellin, que sa fille Maryelle Colle Capounda nous a adressé. Nous espérons qu'il y en aura d'autres… Ma mère qui a 99 ans et qui a habité Miellin toute sa vie se souvient bien de cette période. Elle était dans sa ferme au Champ de la Grange ; elle se rappelle bien des réfugiés qui étaient si mal logés et qui avaient si froid dans cette usine sans aucun confort. Elle se rappelle avoir apporté des œufs et du beurre et en compensation les femmes lui avaient fait une jolie... [Lire la suite]
Posté par sylvie2011 à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 31 mars 2011

Marie Azcutia, fille de Rosa Horta, domiciliée à Mantoche, complète le témoignage de Mireille Valiente

Suite à la visite de Mireille et Manuel Valiente, Maman s'est souvenue que Lucio Valiente récupérait des gros os et avec son talent d'artiste, il confectionnait de jolies bagues. Une belle manière de passer le temps et d'oublier ces moments difficiles.Cette période a été plus douloureuse pour certains. Maman a eu faim mais avec l'argent envoyé par mon grand-père cela était tolérable. Cependant de proches parents  dont je garderai l'anonymat, ont vraiment eu faim et gardent un véritable traumatisme au point de ne plus vouloir... [Lire la suite]
Posté par sylvie2011 à 21:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,